Qui sommes-nous ?

Fort de 25 ans d’expérience dans le monde de l’art et de l’expertise, Thibaut Wolvesperges a ouvert son premier espace en décembre 2015
à Bruxelles.

TW Art and Furniture est né d’une volonté très ancienne qui se concrétise après de nombreuses années de travail dans le monde de l’expertise et
du conseil en achat et vente d’œuvres, mais aussi après un parcours académique d’une quinzaine d’années à l’Université de la Sorbonne.

Collection éclectique
C’est un lieu très personnel dans lequel Thibaut Wolvesperges peut exprimer ses multiples talents. L’espace présente une collection éclectique, fruit d’années de recherche et travail. Pour la première fois montrée au public, cette collection bien étoffée et sans cesse enrichie de nouvelles acquisitions, est proposée aux clients aux prix les plus justes du marché.

Exigence de la qualité de fabrication
La qualité du travail du bois est le point d’ancrage de Thibaut et le trait commun entre tous les meubles qu’il expose. L’exigence de la fabrication est, à ses yeux, aussi importante que la créativité et le travail artistique.
Il recherche dans un meuble d’un designer des années 50, 60 ou 70,
la même exigence de qualité que celle rencontrée dans l’ébénisterie et
la menuiserie du 18ème. Et c’est sans nul doute grâce à son expertise reconnue du 18ème qu’il peut se positionner en vrai connaisseur du 20ème.

Assemblages décoratifs
La galerie TW Art and Furniture, outre le mobilier, propose des assemblages décoratifs exclusifs qui mêlent objets-à-poser (vases, boites, petites sculptures), peintures, dessins et photographies, chaises et tables, meubles de rangement, mais aussi « curiosités » qui ajoutent un supplément d’âme. Le tout dans un foisonnement d’époques et de styles.

Thibaut Wolvesperges Art and Furniture ou l’art de la confrontation
des époques et des objets.

Abu Dabhi, 2015

Abu Dabhi, 2015

 

Activités professionnelles

  • Directeur Galerie Wolvesperges Art & Furniture, Bruxelles, depuis 2015 ;
  • Directeur de l’UFR d’Histoire de l’Art & Archéologie, Université Paris-Sorbonne, 2010-2012(troisième département de la Sorbonne, 1.800 élèves, 70 enseignants….) ;
  • Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne, en charge de la section Arts décoratifs Modernes, depuis 2000 ;
  • Professeur à la formation du concours de conservateur du Patrimoine, Paris, Université Paris-Sorbonne, 2000-2014 ;
  • Professeur à la formation du concours de Commissaire-Priseur, Paris, Université Panthéon-Assas, depuis 2005 ;
  • Commissaire d’exposition ou membre du comité scientifique  (voir publications) ;
  • Collaborateur à la Galerie Jacques Perrin, Paris (1999-2010),
  • Bureau d’expertise, conseil en achats et ventes d’œuvres d’art, Bruxelles, depuis 2000.

 

Formation

  • Docteur en Histoire de l’Art & Archéologie, Université Paris-Sorbonne, 1997, thèse couronnée du prix Bruno Pons (Paris) ; 
  • Licencié en Histoire de l’Art & Archéologie, Université Libre de Bruxelles ;
  • Candidat en droit, FUSL.

 

Thèse                 

  • « Le Mobilier parisien en laque au XVIIIème siècle », soutenue le 24 janvier 1998 à l’Université Paris 4-Sorbonne,

Président du jury : M. Antoine Schnapper, professeur à la Sorbonne,

Rapporteurs : MM. Mérot et Michel, professeurs aux universités de Paris 4 et Paris 10 ;

Directeurs : M. Alcouffe, conservateur général au Musée du Louvre ; M. Desroches, conservateur en chef au musée Guimet, Paris. 

Mention : Très honorable avec les félicitations unanimes du jury.

Prix : Bruno Pons, décerné à Paris en janvier 1999, consacrant tous les deux ans le meilleur travail consacré aux Arts décoratifs français du XVIIIème siècle.

 

Publications

Livres :

  • « Le Meuble français en laque au XVIIIe siècle »
    Editeurs : Editions de l’Amateur (Paris) et Editions Racine (Bruxelles), Mars 2000, 450 pages, 250 illustrations couleurs et 75 noir et blanc. Epuisé (quelques exemplaires disponibles à la galerie)
    Version retravaillée de notre thèse de doctorat, développant les points suivants : les laques de Chine et du Japon, les vernisseurs parisiens à Paris aux 17ème et 18ème siècles, le marché parisien des laques à Paris au 18ème siècle, le rôle des marchands-merciers dans le développement du marché des meubles français en laque, le mobilier parisien en laque et leurs créateurs, le goût royal en France pour le mobilier en laque de 1737 à la Révolution et un aperçu des amateurs de meubles en laque au 18ème siècle ; suivi de nombreuses annexes, incluant un dictionnaire des vernisseurs parisiens au 18ème siècle, et deux répertoires de cotes d’archives, relatifs aux ébénistes et marchands-merciers du 18ème siècle.
  • « Le Mobilier en Belgique, Meubelkunst in Belgïe, Belgian Furniture, 1500-1800, Bruxelles »
    Editeurs : Editions Racine, octobre 2000, 192 pages, 80 illustrations couleurs et 30 N/B. Epuisé (quelques exemplaires disponibles à la galerie)

 

Commissaire d’exposition et seul auteur :

  • « Chinoiserie, Mundo de Fantasia, Fantasy World »,
    Cat. d’exposition Macao, Musée des Beaux-Arts, mai 2013, 
    (quelques exemplaires disponibles à la galerie)

 

En collaboration avec divers auteurs, comme membre du comité scientifique :

  • « 18e Aux sources du Design, Chefs d’œuvre du mobilier 1650-1790 »,
    Cat. expo Château de Versailles, 26 octobre 2014-22 février 2015, membre du conseil scientifique (dont messieurs les conservateurs Daniel Alcouffe (Président, conservateur en chef honoraire du Musée du Louvre), Frédéric Dassas (conservateur au Musée du Louvre), Yves Carlier (conservateur au château de Fontainebleau) et messieurs les experts Patrick Leperlier, Bill Pallot, Alexandre Pradère. Epuisé en français (quelques exemplaires disponibles à la galerie)

 

Articles publiés ou en cours de publication :

  • ‘La marquise de Pompadour et son influence sur la réception des porcelaines de Chine, de Meissen et de Vincennes-Sèvres ;
    Une relecture du Livre-journal de Lazare Duvaux’, in actes du colloque Antoine Schnapper, Presses Universitaires de Rennes, 2010, novembre 2015
  • ‘Le goût en France pour les porcelaines de la Chine, du règne de Louis XIV au milieu des années 1750’, in Symposium en hommage de Tamara Préaud, organisé par The French Porcelain Society, Londres, octobre 2010.
  • ‘Chine-Japon-Chinoiserie en France de Louis XIV à la Révolution, nouvelles perspectives d’analyse’, in Etudes sur le 18e siècle, Bruxelles, septembre 2009.
  • ‘Sources de la chinoiserie en France sous Louis XIV et la Régence, l’exemple de la première Tenture de la Chine’, in Cat. expo Fondation Albert Marinus, Bruxelles, septembre 2009...
  • ‘De l’originalité des collections du cardinal de Rohan’, in Cat. expo
    Le Goût chinois du cardinal Louis de Rohan, Les collections
    extrême-orientales du musée des Arts décoratifs
    , Strasbourg, Palais Rohan,
    18 septembre 2008-4 janvier 2009, pp. 44-57.
  • ‘Les marchands-merciers et la Chine : 1700-1760’, in Cat. expo Pagodes et dragons, Exotisme et fantaisie dans l’Europe rococo
    1720-1770
    , Paris, Musée Cernuschi, 24 février 2007-17 juin 2007,
    pp. 17-23. et notices pages 150-152 (Tapisseries de Beauvais) ;
    pp. 164-165 (Vases de Chine).
  • ‘Choiseul, Chanteloup et la Chine, Réflexions sur l’évolution de la chinoiserie sous Louis XVI : l’anglo-chinoiserie’, in cat. Expo Le Ministre Choiseul à Chanteloup, Musée des Beaux-Arts de Tours,
    avril 2007, pp. 283-291. et notices n°119 (commode de Jean Demoulin), n°120 (Chaise du Musée du Louvre) et n°121 (Tabouret de la banque de France), pp. 292-295.
  • ‘Les marchands-merciers et la Chine : 1700-1760’, in cat. expo Pagodes et dragons, Exotisme et fantaisie dans l’Europe rococo
    1720-1770
    , Paris, Musée Cernuschi, 24 février 2007-17 juin 2007,
    pp. 17 à 23.
  • ‘Henri Van Soest, Marchand ébéniste anversois, Banquier et pourvoyeur de l’électeur de Bavière à Paris’, Académie royaled’archéologie de Belgique, in Revue belge d’archéologie et d’histoire de l’art, LXXIV, 2005, pp. 79-119.
  • ‘Le Mobilier en laque oriental à la Cour de Louis XIV’, in collectif L’Ornement en France au XVIIe siècle, Musée du Louvre éditions et Monelle Hayot, Paris, 2005, pp. 156-179 et notes pp. 250-251.
  • ‘Le Marché des meubles et objets d’art dans les premières années du XIXe siècle. Maëlrondt, le dernier des marchands merciers’, in Collections et marché de l’art à Paris 1789-1848, Institut national d’histoire de l’Art et Presses universitaire de Rennes, 2005,
    pp. 207-227.
  • ‘Les achats parisiens de Charles-Alexandre de Lorraine (1712-1780)’,
    in collectif, Collectionner dans les Flandres et la France du Nord au XVIIIe siècle, Université de Lille, 2005, pp. 183-201.
  • ‘Un exemple de conflit d’intérêts entre artisans et investisseurs,
    Les Manufactures de tôle vernie à Paris vers 1760-1770’, Mélanges en l’honneur de Daniel Alcouffe,  Dijon, 2004, pp. 272-279.
  • ‘Les Marchands-merciers’, Connaissance des Arts, mai 2003,
  • ‘A propos d’une pendule aux magots en vernis Martin de la collection Grog-Carven’, Revue du Louvre, octobre 2001, pp. 66-78.
  • ‘French laquered furniture at Waddesdon Manor’, Apollo, janvier 2001, pp. 3-8.
  • ‘Le Mobilier à panneaux de pierre de lard : rareté et préciosité’, L’Estampille-L’Objet d’art, Novembre 2000, n° 352, pp. 62-75.
  • ‘Les vicissitudes du marché des laques à Paris au XVIIe siècle’, Histoire de l’Art, Mai 1998, n° 40/41, pp. 59-73.
  • ‘The Royal Lacquer Workshop at the Gobelins, 1713-1757’
    Studies in the Decorative Arts, Bard Institute, New York, printemps 1995, pp. 55-76.

 

Livres en cours de rédaction :

  • Chine, Japon et Chinoiseries en France de Louis XIV à la Révolution, thèse d’habilitation à diriger les recherches doctorales, à présenter en 2016-2017
  • Histoire de l’ébénisterie française, d’Henri IV à la Révolution,
    2016-2017